Trois belles initiatives pour renforcer les droits de l'enfant au niveau local.

25 Novembre 2015, 10:26am

Publié par Ariane-Matthieue Nougoua

Le réseau des "Villes amies des enfants" rassemble 247 collectivités en France. Photo - UNICEF.
Le réseau des "Villes amies des enfants" rassemble 247 collectivités en France. Photo - UNICEF.
Le mandat des Nations Unies reçu par l'UNICEF pour promouvoir la Convention internationale des droits de l'Enfant vise des actions à différentes échelles, mondiale, nationale mais aussi locale. Les trois initiatives primées par Territoria en 2015 démontrent s'il en était besoin qu'une collectivité locale peut innover sans forcément dépenser beaucoup !

Ces trois initiatives sont de nature très différentes. Elles ont un point commun : leur simplicité mais aussi leur pragmatisme, pour faire concrètement bouger les lignes.

A Nancy par exemple, le dispositif imaginé pour favoriser l'intégration des enfants en situation de handicap au sein des structures d'accueil de la petite enfance passe à la fois par la formation des personnels et par la création d'une mallette de jeux conçue comme un trait d'union entre tous les enfants. Cela fonctionne très bien et c'est positivement vécu par l'ensemble des familles, avec cette idée toute simple que vivre ensemble, pour les petits, cela commence par jouer ensemble !

Accompagner les parents

A Laxou, le bien-être des enfants invite à un accompagnement original des parents. L'idée ici, c'est le partage des expériences entre tous ceux qui s'interrogent : "Suis-je un bon parent et qu'est-ce que cela signifie dêtre un bon parent" ?

N'est-ce pas le propre de tout parent de s'interroger ainsi ? Une plateforme testimoniale a été mise en ligne. Elle compte déjà plus de 4000 utilisateurs, preuve que ces questionnements éternels restent très mobilisateurs auprès d'adultes qui ont envie de bien faire mais sont parfois désemparés ou plus simplement redoutent de ne pas être "à la hauteur" !

Il n'est pas question de culpabiliser, bien au contraire : l'important c'est de parler, de ne pas rester isolé face à ces questions aussi essentielles qu'à vrai dire communément partagées. Les enfants, comme les parents, ont tout à y gagner.

L'alphabétisation, levier d'intégration

À Moulins, l'action du Foyer départemental de l'enfance est hélas d'actualité : il s'agit d'accompagner de jeunes migrants mineurs et isolés, c'est à dire sans parents auprès d'eux, dans leurs premiers pas vers l'intégration.

Le programme d'alphabétisation mis en place est lui aussi particulièrement original dans la mesure où il mobilise les compétences pédagogiques et humaines d'une ancienne migrante aujourd'hui bien intégrée : il y a là, sur fond d'itinéraires individuels souvent dramatiques, une aventure tout à fait exemplaire tournée vers la transmission certes de la langue mais aussi des valeurs de la République.

Réseau des "Villes amies des enfants"

UNICEF France est très heureuse de récompenser ces trois démarches dans le cadre de son partenariat avec l'Observatoire Territoria. Au-delà des trophées, l'essentiel est dans la mise en partage d'actions concrètes, innovantes et duplicables.

C'est d'ailleurs dans cet esprit que nous animons notre réseau des "Villes amies des enfants". Elles sont aujourd'hui 247 en France, très diverses dans leurs tailles, de Cholet à Paris par exemples, toutes mobilisées dans des politiques publiques pro actives et transverses en direction de l'enfance.

Naturellement, UNICEF France est disponible auprès des collectivités pour les conseiller et les accompagner dans leurs projets. A commencer par les plus simples : car, en matière de droit de l'enfant, un bon projet vaut autant sinon plus par son état d'esprit, sa philosophie, la volonté politique durable qui l'anime, que par l'argent qu'on y met !

Ariane-Matthieue Nougoua, UNICEF France, chargée de projets auprès des collectivités territoriales.

> Pour en savoir plus sur UNICEF France

> Pour en savoir plus sur le réseau des "Villes amies des enfants"

Commenter cet article