Les 99 écoles de Bordeaux mobilisées contre le gaspillage alimentaire.

12 Décembre 2015, 10:03am

Publié par Territoria Le blog

Les 99 écoles de Bordeaux mobilisées contre le gaspillage alimentaire.
Les 99 écoles de Bordeaux mobilisées contre le gaspillage alimentaire.
Trop de nourriture d'un côté, trop peu de l'autre. Résoudre cette difficile équation solidaire tient à la fois de la lutte contre le gaspillage alimentaire et du renforcement du lien social.
Pour y contribuer, à l'échelle d'une ville de 250 000 habitants, Bordeaux a initié une démarche volontariste qui a l'ambition de mobiliser progressivement l'ensemble des écoles bordelaises, les associations d'aides alimentaires et les services de la Ville.
S'agissant d'alimentation, la solidarité exige ici une logistique sans faille pour garantir l'efficacité, l'hygiène et la sécurité du dispositif. Au-delà de la bonne intention, c'est aussi la méthode pragmatique de Bordeaux qui a été récompensée par le Prix Territoria d'Or 2015, dans la catégorie développement durable.

Ce projet est parti d'un constat : Bordeaux, c'est 99 écoles, 70 000 repas distribués par semaine et, malgré l'optimisation la plus fine de la commande des repas, les excédents sont inévitables. Nous jetions. Nous jetions trop.

Dans un enjeux double - la limitation des biodéchets et, en même temps, une réponse à l'augmentation forte des besoins des associations d'aide alimentaire - la Ville a donc initié une démarche mettant en relation les écoles bordelaises et les associations qui oeuvrent dans ce domaine.

Premiers résultats probants

Dans un premier temps, nous avons ouvert une expérimentation, en juin 2015, avec un groupe scolaire et une association, les Restos du coeur. Nous récupérions des entrées, des desserts, des laitages, fromages, yaourts, et l'association a ainsi pu valoriser ce qui aurait pu être des déchets, en distribuant entre 20 et 40 portions adultes tous les jours.

Ce résultat probant nous a conduit à vouloir étendre le dispositif, par étapes, sur l'ensemble de la centaine d'école de la commune, sur le tissu associatif bordelais qui oeuvre dans l'aide alimentaire.

Lors d'un récent Conseil municipal, nous avons ainsi voté une délibération qui mobilise un autre groupe scolaire avec comme partenaires deux autres associations, la Banque alimentaire et le Pain de l'amitié. L'objectif est bien évidemment de mailler l'ensemble du territoire de la ville de Bordeaux dans une action qui allie à la fois la lutte contre le gaspillage alimentaire - dans une école, c'est l'occasion d'une sensibilisation concrète au développement durable - et l'accompagnement des agents de la Ville et des élèves dans une démarche de solidarité.

Respect de la réglementation sanitaire

​Naturellement, un tel projet nécessite une logistique sérieuse. Notre expérimentation a, par exemple, permis de mettre au point une fiche de liaison pour assurer la traçabilité des produits, avec notamment les dates limite de consommation et les températures des produits lors de la remise. C'est un élément essentiel de vigilance sanitaire.

Aujourd'hui, nos partenaires sont des associations et des lieux d'accueil en capacité de réceptionner les denrées dans le respect de la réglementation sanitaire et disposant d'un coin cuisine où les bénéficiaires - des familles sans logement ou hébergées à l'hôtel, des personnes en hébergement d'urgence - peuvent se préparer des repas à partir des produits collectés.

Il est important d'avancer de façon pragmatique et progressive pour bien maîtriser à chaque étape, avec nos partenaires associatifs, l'ensemble des données du problème : les modalités humaines (le bénévolat), la logistique, le transport, l'hygiène (la chaîne du froid), la sécurité, le transfert de responsabilité juridiquement attaché à la cession d'aliments à un tiers, etc. Cela nécessite, en amont, des rencontres de concertation pour bien partager les objectifs et les modalités. Cela nécessite aussi un suivi et des bilans réguliers.

Maillage solidaire du territoire

Ce projet s'inscrit dans le droit fil du pacte de cohésion sociale et territoriale, une orientation forte que le Maire de Bordeaux, Alain Juppé, a voulu donner à l'ensemble des actions politiques menées par la Ville.

Ce Prix Territoria d'or est valorisant pour la Ville de Bordeaux à plus d'un titre. Tout d'abord, il récompense bien sûr une volonté politique mais il encourage aussi une mobilisation des services de la Ville, du Centre communal d'action sociale, et de toutes les structures associatives qui sont parties prenantes et actives dans ce maillage solidaire de notre territoire. C'est la reconnaissance d'une volonté partagée. C'est surtout pour nous une incitation à aller plus loin dans cette démarche de solidarité et de lien social.

Philippe Fraile-Martin, conseiller municipal délégué de la ville de Bordeaux.

> En savoir plus sur la lutte contre le gaspillage alimentaire de la Ville de Bordeaux.

> Le témoignage de Philippe Fraile-Martin sur Dailymotion.

Commenter cet article