Les "cousines" de Thaon-les-Vosges : quand la création artistique tisse du lien social...

1 Décembre 2015, 17:00pm

Publié par Territoria Le blog

Se rencontrer pour... coudre au coude à coude. A moins que ce ne soit l'inverse. Plus de 500 personnes de tous horizons et de tous âges, mobilisées par la plasticienne Brigitte Bourdon dans une aventure artistique autour de textiles usagés, recyclés et détournés.

Se rencontrer pour... coudre au coude à coude. A moins que ce ne soit l'inverse. Plus de 500 personnes de tous horizons et de tous âges, mobilisées par la plasticienne Brigitte Bourdon dans une aventure artistique autour de textiles usagés, recyclés et détournés.

Bien-sûr, il y a la tradition textile des Vosges. Mais aussi une expérience vosgienne de résidences artistiques en milieu social déjà bien ancrée depuis une dizaine d'années... Le charisme de Brigitte Bourdon, plasticienne au coeur grand comme ça, a fait le reste !
Cela se passe à Thaon-les-Vosges près d'Epinal, à l'initiative du Conseil départemental des Vosges, avec la participation d'une cinquantaine de structures sociales locales et le concours notamment de DMC, leader mondial du fil à broder.
Une belle aventure humaine est en chemin : l'incroyable conjugaison du verbe coudre, lauréate du Prix Territoria d'argent 2015, catégorie "lien social", parrainé par La Poste.

"Nous aimons bien les artistes partageurs". Maryse Lallement, responsable du service animation et communication, a la voix qui pétille lorsqu'elle évoque la démarche des résidences artistiques en milieu social du Conseil départemental des Vosges. "La création artistique se nourrit ici des rencontres, des échanges, de la mixité des populations".

Une couture revisitée

Je couds, tu couds, nous coudrons... "Dans une région comme la nôtre, qui a une forte tradition textile, la couture, ça parle à chacune et chacun". Rien d'étonnant donc à ce que plus de 500 personnes de tous horizons et de tous âges aient suivi la plasticienne Brigitte Bourdon dans son aventure. Mais attention, prévient Maryse Lallement, "il s'agit d'une couture revisitée par l'imaginaire, la sensibilité, l'impertinence aussi parfois d'une grande artiste, plasticienne, peintre, sculpteur, graveur, scénographe qui a la créativité communicative !".

Le travail de Brigitte Bourdon est très personnel. Un travail de mémoire multiforme qui investit le textile, le papier, le fil, l'écriture, aussi à l'aise dans les galeries d'art qu'au théâtre et, à vrai dire, en tout lieu. Alors pourquoi pas les maisons de retraite , les centres sociaux, les lycées professionnels et les foyers ruraux des Vosges ? "C'est dire", se réjouit Maryse Lallement, "combien notre proposition de résidence a pu l'enthousiasmer".

Communauté créative

Personnes âgées ou en situation de handicap, jeunes en insertion, lycéens... L'artiste a multiplié les rencontres. "Elle su tisser des liens et construire toute une communauté créative autour d'un projet un peu fou qui tient à la fois de la performance artistique et de l'aventure humaine".

"Nous sommes à mi-parcours de la résidence, prévue pour deux ans", poursuit Maryse Lallement, "et déjà les réalisations sont impressionnantes". Le "Carrosse", véritable cabinet de curiosités textiles, mais aussi un abécédaire textile géant... Autant de vies nouvelles pour des textiles usagés recyclés, détournés, dans une démarche tout à la fois exubérante et joyeuse.

Grandes cousines

"Naturellement - c'est le propre d'une résidence artiste - Brigitte Bourdon conduit un travail personnel dans l'atelier de Thaon-les-Vosges mis à sa disposition". Il s'agit d'une oeuvre "monumentesque" - le Calendrium perpetuum - qui sera exposée dans un an au musée d'Epinal. Mais cela ne l'empêche pas, bien au contraire, d'être très présente auprès des ateliers qu'animent les "grandes cousines" qu'elle a elle-même formée. Avec cette invitation qui en dit long sur le personnage : "J'en ai marre de coudre et de découdre toute seule, et si nous cousions ensemble" !

L'apothéose de l'opération - qui a reçu le soutien de DMC, leader mondial du fil à broder - est prévue en mai 2016, avec des expositions, manifestations et autres performances qui se prolongeront jusqu'en septembre à l'occasion des Journées du patrimoine. "Nul doute", conclut Maryse Lallement, "que les liens tissés pendant ces deux années humainement très riches perdureront bien au-delà".

Territoria Le blog

> En savoir plus sur "L'incroyable conjugaison du verbe coudre"

> Reportage de France 3 sur "L'incroyable conjugaison du verbe coudre"

Qui a dit que la couture était ringarde ? Il y a de l'ambiance dans les ateliers de Thaon-les-Vosges !

Qui a dit que la couture était ringarde ? Il y a de l'ambiance dans les ateliers de Thaon-les-Vosges !

Commenter cet article