Cadre de vie, opendata, santé ... Et autres actus territoriales innovantes de la semaine 43.

23 Octobre 2016, 16:53pm

Publié par Territoria le Blog

Cadre de vie, opendata, santé ... Et autres actus territoriales innovantes de la semaine 43.

C'est une superbe réalisation (photo) qui ouvre notre sélection de la semaine : l'école nationale supérieure de la marine (ENSM) du Havre vient de recevoir le prix Fimbacte/Territoria 2016 de l'innovation publique. A découvrir également les 61 sites sélectionnés pour "Inventer le métropole du Grand-Paris", le rapport d'Opendata France sur l'ouverture des données publiques, le concours ouvert en vue de projets innovants d'aménagement en terrains inondables constructibles... Sans oublier l'audace récompensée d'une petite commune du Vaucluse pour qui le désert médical n'est pas une fatalité !

Fimbacte : le Trophée de l'innovation publique à l'ENSM du Havre

Digital, éco-citoyenneté, patrimoine, concertation des populations... Tels pourraient être les fils conducteurs des projets lauréats des trophées décernés par Fimbacte - le réseau des professionnels du cadre de vie - le 12 octobre dernier à la Cité de l'architecture et du patrimoine. A cette occasion, le Trophée Fimbacte/Territoria de l'innovation publique est allé à la Communauté d'agglomération havraise (CODAH) pour la construction et l'aménagement de l'Ecole nationale supérieure maritime (ENSM). A la croisée de la ville et du port, sur l'atoll de la Citadelle qui rassemble l'enseignement supérieur de l'agglomération, le parti pris architectural de l'ENSM est celui d'un "navire école". Fleuron d'une île idéalement située, la nouvelle école offre un cadre de vie privilégié aux étudiants. Découvrir le palmarès des Trophées Fimbacte 2016 et en savoir plus sur l'ENSM

Candidatures ouvertes pour le Grand prix 2017 de la presse municipale

L'an passé, c'est la Ville de Montreuil (93) qui s'était vue décerner le Grand prix de la presse municipale d'Ile-de-France : l'édition 2017 du concours vient d'être lancée et les candidatures seront reçues jusqu'au 31 janvier. Au-delà de la compétition, ouverte aux villes et EPCI franciliennes, c'est l'occasion de confronter les productions, d'apprécier et de partager les nouvelles tendances, notamment en matière de direction artistique, de direction éditoriale, de photographie et d'éco-conception. Une catégorie spéciale sera consacrée au "bouquet digital" de l'information municipale. La remise des prix aura lieu le 30 mars 2017 lors du Salon des maires d'Ile-de-France. En savoir plus et s'inscrire

Comment bâtir en terrains inondables constructibles ?

"Promouvoir les projets innovants pour rendre les habitants moins vulnérables aux risques d'inondation" : la deuxième édition du Grand prix de l'aménagement, lancée par le ministère de l'Environnement, est dédiée aux projets d'aménagement en zone inondable constructible déjà réalisés, en cours de conception ou de réalisation. Outre l'adaptation des aménagements urbains et des bâtiments au caractère inondable des sites concernés, elle vise également le développement de la prise de conscience du risque auprès des populations. Le concours d'adresse tant aux concepteurs (architectes, urbanistes, paysagistes) qu'aux maîtres d'ouvrages et aux bureaux d'études. En savoir plus et s'inscrire jusqu'au 6 janvier 2017

61 sites sélectionnés pour "Inventer la Métropole du Grand-Paris"

Sans surprise, près de la moitié des sites retenus dans le cadre de l'opération "Réinventons le Grand-Paris" se concentrent aux abords des futurs transports en commun de la métropole, particulièrement du futur Grand-Paris Express. Autre critère de sélection : l'attraction patrimoniale, notamment autour des forts d'Auberviliers, de Romainville, de La Redoute des Hautes-Bruyères, autant de points stratégiques qui ont jadis assuré la défense de la Capitale. Histoire universitaire aussi avec le site de l'ENS de Cachan, mais également industrielle avec les sites de Babcock à La Courneuve et l'ancienne usine EIF de Montreuil... Voilà de quoi, sur un total de 225 hectares, inspirer les architectes, urbanistes, promoteurs, investisseurs, start-ups et associations appelés dans un appel à "projets d'exception" à "surprendre et rivaliser d'idées disruptives sur la mixité des usages, l'architectures et l'urbanisme" pour "inventer la métropole de demain". En savoir plus

Les stations d'épuration osent l'innovation !

A lire dans le Journal des communes : la tribune de Laurent Roy, directeur général de l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, à la suite d'un récent colloque sur "La station d'épuration du futur". Laurent Roy y note que "le temps des stations d'épuration coûteuses et énergivores est révolu". Il y a là un véritable gisement, d'azote et de phosphore notamment, dont l'exploitation, à des fins de production d'engrais par exemple, serait "doublement vertueuse", pour "générer de nouvelles recettes aux collectivités et offrir en plus une alternative à l'épuisement des ressources minières dans le monde". Ainsi, "20% des besoins nationaux en phosphore pourraient être couverts par les stations d'épuration". C'est pourquoi, estime Laurent Roy, "oser l'innovation", c'est "un choix de raison à faire pour l'avenir", pour des stations d'épuration "moins consommatrices d'énergie, plus performantes et plus rentables". Lire la tribune de Laurent Roy

Enquête sur "Le DRH du futur"

A lire par ailleurs les résultats de l'enquête réalisée par l'association des DRH des grandes collectivités (ADRHGCT) et diffusée à l'occasion d'un récent colloque : à quoi ressemblera le DRH du futur ? Finances publiques contraintes, vieillissement des agents, réorganisation territoriales... Face à "la nouvelle donne des collectivités", l'enquête pointe tout particulièrement la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et le digital comme des "opportunités" à saisir par la fonction RH. Lire une synthèse de l'étude sur localtis.infos et consulter la totalité de l'étude (46 pages)

Ouverture des données publiques : le rapport d'Opendata France

Réalisé à la demande conjointe des secrétariats d'Etat au numérique et des Collectiviyés locales, le "Rapport sur les dispositifs d'accompagnement des collectivités locales à l'ouverture des données publiques" vient d'être remis par Opendata France à Axelle Lemaire et Estelle Grelier. Etat des lieux et préconisations y distinguent les grandes collectivités où le mouvement est en marche, des moyennes et petites collectivités où, au-delà des contingences de moyens, la prise de conscience est encore timide quant à "la richesse des données qu'elles produisent et qu'elles gèrent". Dans tous les cas, l'optimisation des dispositifs en construction appelle une rationalisation tant technique et méthodologique qu'économique : normalisation des données publiées par chaque collectivité ; référentiel de données territorial homogène ; plus grande implication des utilisateurs potentiels en vue de nouveaux services... Il en va d'un souhaitable renforcement du modèle économique - et donc de la pérennité - des futurs usages des données publiques. Lire le rapport d'Opendata France (58 pages)

Pas de désert médical pour Bédoin !

Voilà  une expérience qui fera des envieux... Mais il est vrai que les trois jeunes médecins récemment installés dans le village de Bédoin (Vaucluse) ne sont pas tombés du ciel ! Le maire de la commune avait réussi à  convaincre le dernier "docteur" à retarder son départ à la retraite le temps de dénicher la relève. Et il s'est démené ! Au point qu'aujourd'hui, le projet d'une véritable maison de santé est sur les rails, avec - outre les trois nouveaux généralistes - un kiné, un dentiste, une infirmière, un pédicure-podologue et même des spécialistes - dont un cardiologue - qui y tiendront permanence. Le tout aux portes d'un EHPAD également en perspective. Pas de désert médical donc pour Bédoin ! Lire (et écouter) l'expérience bédoinaise avec France Bleu Vaucluse

Cadre de vie, opendata, santé ... Et autres actus territoriales innovantes de la semaine 43.