Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

25 Septembre 2017, 09:59am

Publié par Territoria Le blog

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

21/09/2017 Michel Tendil

Conférence des villes

Gérard Collomb : la sécurité du quotidien "ne peut se faire qu'avec les élus"

Le ministre de l'Intérieur a assuré aux maires de France urbaine, le 20 septembre, que la police de la sécurité quotidienne et la réflexion plus globale sur la sécurité seraient construites avec eux. Pour les maires, il est grand temps de mettre en place une "gouvernance partagée".

La police de la sécurité du quotidien "ne peut se faire qu’avec les élus locaux", a martelé Gérard Collomb, en clôture de la Conférence des villes (la rencontre annuelle de France urbaine), le 20 septembre, à Paris. Dans sa lettre de mission du 5 septembre aux préfets, le ministre de l'Intérieur avait détaillé le calendrier de mise en place de ce chantier voulu par le président de la Républque et indiqué qu'il s’accompagnerait d’une réflexion plus globale "sur le continuum de missions et responsabilités en matière de sécurité entre les différents acteurs que sont les forces de sécurité intérieure, les polices municipales et la sécurité privée". "C’est ensemble que nous répondrons aux défis en matière de sécurité", des "défis encore plus profonds que je l’imaginais", a avoué l’ancien maire de Lyon. "En quinze ans, on a franchi des crans. Pour contrôler les trafics de stupéfiants, c’est à la kalachnikov qu’on s’affronte dans certaines cités", a-t-il dit, sans oublier "les incivilités du quotidien". Sans doute Gérard Collomb avait-il encore en tête le courrier que venait de lui adresser il y a quelques jours le président de France urbaine et de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc, l’interpellant sur les "nouveaux enjeux sécuritaires que sont le terrorisme, le communautarisme lié à la radicalisation islamiste ainsi que la prolifération du trafic de drogue qui se répand comme un cancer"

  Lire la suite:

Le "pacte financier"

A quelques jours de la présentation du projet de loi de finances pour 2018, le chef du gouvernement a centré sa première intervention devant un congrès d'élus locaux - la Conférence des villes organisée ce 20 septembre par France urbaine - sur les finances locales. Il a notamment assuré que l'effort de maîtrise des dépenses demandé aux collectivités se traduira dans les faits, non par une diminution de ces dépenses, mais par une moindre hausse.

Les contrats de transition écologique :

Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a précisé lors de la Conférence des villes le 20 septembre la doctrine que le gouvernement entend mettre en œuvre à travers les prochains contrats de transition écologique destinés à accompagner les collectivités dans leurs projets.

 

Cet été, Nantes lance le premier navibus à hydrogène

Première en Europe, le «Jules-Verne 2» est présenté sur le bassin Saint-Félix à l’occasion des Journées hydrogène qui se tiennent à Nantes ces 20 et 21 juin. Les premiers passagers pourront embarquer dés cet été sur l’Erdre.

Navibus à hydrogène à Nantes

Navibus à hydrogène à Nantes

Une navette fluviale 100 % propre qui ne rejette que de l’eau ? Cette innovation nantaise a été dévoilée mardi 20 juin 2017 à l’occasion des 5es Journées hydrogène dans les territoires qui réunissent 250 industriels, élus et PME pendant deux jours à la cité des congrès.

« Il a fallu cinq ans pour réaliser ce projet ambitieux et complexe. Nous en sommes très fiers  », sourit Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole chargé à la fois des transports, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Après une série de tests jusqu’à mi-juillet, les premiers passagers pourront embarquer à partir de mi-août l’après-midi, du lundi au vendredi. Le Jules Verne 2 prendra ensuite son rythme de croisière et remplacera totalement l’actuel passeur de l’Erdre qui relie Port-Boyer aux Facultés depuis 20 ans, à partir d’octobre 2017.

Lire la suite

L'expérimentation continue:  Navibus, le bus sur l'eau, primé par un Territoria en 2006 

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

le Grand Paris va créer une plateforme multiservices au Pont de Grenelle,

22.09.2017 par Jean-Bernard GALLOIS

Lauréat du concours « Réinventer la Seine », Sogaris, le spécialiste de logistique urbaine sur le Grand Paris va créer une plateforme multiservices au Pont de Grenelle, situé dans l’ouest de la capitale.

Sur un socle de parkings existants de 7000 m², situés sur les berges de la rive droite en face de la Maison de la radio, il va construire la première station-service publique multi-énergies propres de France, qui proposera de l’hydrogène, du biométhane et du biocarburant.

« En Seine ! » sera aussi dotée de bornes de rechargement électrique rapide. « Nous avons pu amener avec nous dans ce projet Total, Air Liquide ainsi qu’Ecolotrans dont les véhicules propres effectueront de la reverse logistique pour rapatrier les déchets qui partiront ensuite par barge sur la Seine », développe Jonathan Sebbane, le directeur général de Sogaris, lors du salon Paris Retail Week où la société exposait pour la première fois. Outre cette station-service verte et une desserte fluviale, la plateforme comprendra des espaces dédiés à la messagerie express et un espace d’enseignement supérieur privé. L’investissement annoncé est de 48 millions d’euros pour un projet qui verra le jour en 2020 ou 2021 selon Sogaris.

Lire la suite

La ville d'Orléans créer une réserve communale de sécurité civile                                                            

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.
Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

La mairie d’Orléans constitue une réserve communale de sécurité civile pour aider la population, ses agents et les services de secours, en cas de catastrophes et de situations d’urgence. Un appel est actuellement lancé pour recruter des volontaires d’ici septembre. Une démarche citoyenne pour la sécurité publique
         Il y a un peu plus d’un an, des communes d’Orléans Métropole et du Loiret étaient confrontées à des inondations majeures impactant fortement la circulation et obligeant de nombreux habitants à quitter leur logement. C’est pour faire face à ce type de situations d’urgence que la Mairie d’Orléans constitue une réserve communale de sécurité civile qui permet d’aider la population, les agents municipaux et les services de secours. Cette réserve, encadrée par la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2014, est chargée de renforcer l’action des services de secours grâce à des personnes formées et compétentes mobilisées sur des missions simples et non dangereuses comme :
- l’orientation des habitants en cas d’évacuation ;
- le maintien d’un cordon de sécurité interdisant l’accès à un endroit ;
- l’assistance aux formalités administratives des sinistrés ;
- la surveillance des cours d’eau ou des digues, etc.
Cette réserve communale est aussi un moyen, pour ceux qui le souhaitent, de s’engager dans une démarche citoyenne au service de la sécurité publique avec un cadre juridique établi.
Comment rejoindre cette réserve communale ?
Ceux qui le souhaitent peuvent rejoindre la réserve communale de sécurité civile grâce à un formulaire en ligne (également disponible au centre municipal et dans les mairies de proximité). Elle est accessible aux personnes majeures, qui jouissent de leurs droits civiques et qui ne font pas partie du personnel communal ou communautaire, mobilisé, lui, dans le cadre du plan de continuité d’activité et sur les missions de secours. Les volontaires qui seront retenus (les « collaborateurs occasionnels de service public ») suivront, à partir de cet automne, un cycle de formations sur les premiers secours, les risques majeurs et les réflexes de protection, la gestion du conflit, ou encore le fonctionnement d’un centre d’hébergement et de ravitaillement. Des réunions régulières et des exercices permettront ensuite de maintenir l’intérêt et le niveau de la réserve.


lire la suite

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

 

Lettre Territoires N°81, 19 SEPTEMBRE 2017

Les associations d’élus du bloc communal s’unissent pour demander à l’Etat davantage de dialogue

Les six associations d’élus du bloc communal (AMF, France urbaine, AdCF, APVF, AMRF et Villes de France) sonnent l'alerte!

Réunies le 6 septembre elles ont organisé une conférence de presse commune pour « sonner l’alerte rouge » auprès du gouvernement. Elles regrettent plusieurs décisions annoncées par l’exécutif cet été ; des décisions impactant directement les collectivités mais qui n’ont, selon ces associations, pas fait l’objet de consultation suffisante, comme l’effort financier demandé aux collectivités porté de 10 à 13 Md€, les contrats aidés ou encore la suppression de la taxe d’habitation. Le Président de l’AMF, François BAROIN (LR), a notamment déclaré au sujet de l’effort budgétaire demandé aux collectivités : « On était en confiance et prêts à travailler sur le pacte de confiance proposé par le nouveau chef de l’Etat aux collectivités, mais le jour même de la conférence des territoires, nous avons appris que l’effort demandé aux collectivités serait porté de 10 à 13 Md€ ». 

 

Les collectivités des Hauts-de-France veulent débloquer le projet de Canal Seine-Nord Europe

Le Président du Conseil régional des Hauts-de-France, Xavier BERTRAND et les Présidents des Conseils départementaux des Hauts-de-France étaient reçus le 12 septembre, à PARIS par Elisabeth BORNE, ministre des transports, et Gérald DARMANIN, ministre de l’action et des comptes publics, pour échanger sur le projet du Canal SeineNord Europe (CSNE).

Les élus locaux ont porté une proposition majeure : que les collectivités prennent la main et que le CSNE ne soit plus porté par l’Etat mais par les collectivités. Ainsi, l’établissement public et le conseil de surveillance du CSNE pourraient être pilotés par les collectivités locales.

Selon Xavier BERTRAND, « Un projet comme celui-ci, nous n’en reverrons pas dans la région avant des décennies. L’Etat ne doit pas bloquer ce canal, il n’est pas qu’un symbole, il va booster l’économie des Hauts-de-France. Il y a urgence maintenant : les acteurs économiques, les agriculteurs, les habitants attendent le canal ». Le gouvernement devrait se prononcer dans les prochaines semaines sur cette proposition.

Contact www.seance-publique.com

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

Les collectivités « propres » sont récompensée 

Label Eco-propre 2017                                                                         En 2017, une cinquantaine de villes bénéficient du label Ville « Eco-propre » dont 18 viennent d’accéder à la deuxième étoile. Ce label récompense les collectivités qui s’engagent dans des plans d’action à moyen terme pour améliorer durablement la propreté de leurs espaces publics. Le label valorise les moyens mis en œuvre pour diminuer la salissure (équipements, médiation, sensibilisation, coercition, etc.) obtenue par une amélioration durable des comportements des usagers sur l’espace public. « L’enjeu est d’amener l’usager à ne pas jeter au sol son papier, son mégot ; à ramasser la déjection de son animal ; à ne pas abandonner son sac d’ordures ménagères en dehors du moment du ramassage et à ne pas générer de dépôts sauvages »,expliquent les initiateurs de label.

Les villes labellisées 2e étoile en 2017 : Nice (métropole), Montpellier (métropole), Rennes, Le Havre, Amiens, Metz, Montreuil, Pau, Antibes, Niort, Charleville-Mézières, Vincennes, Châteauroux, Saint-Brieuc, Alfortville, Douai, Saint-Germain-en-Laye et Thonon. 

Lire la suite

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

         Dirigée par Gérard-François Dumont

 

Populations et Avenir
 Les migrations internes en France : un marqueur essentiel de l'attractivité des territoires
À l'échelle d'un pays, l'évolution démographique dépend du mouvement naturel de la population, c'est-à-dire du solde des naissances et des décès,et du solde migratoire international. À l'échelle infranationale, une troisième composante vient s'y ajouter pour expliquer l'évolution de la population locale : le solde migratoire interne qui résulte des migrations à l'intérieur du pays.
Analysons ce marqueur essentiel de l'attractivité des territoires à l'échelle des départements de France métropolitaine.
Quatre cartes, une figure et un tableau, tous inédits, illustrent ce dossier à découvrir dans le dernier numéro de la revue "Populations et Avenir"
   

Innovation semaine 33: Conférences des villes, Navibus à hydrogène, Plateforme multiservice, Dialogue, Réserve communale de sécurité civile, Label Eco-propre.

Prix TERRITORIA 2017 :

Les candidats et le calendrier

230 dossiers candidats au Prix TERRITORIA 2017 vont être étudiés cette année (certains pouvant être évalués dans deux domaines différents).

Ainsi que l’énonce le règlement du Prix TERRITORIA 2017, pour chaque domaine d’innovation, un Comité d’experts va effectuer le classement de ces dossiers au regard des critères de l’Observatoire National de l’Innovation Publique :

    1. la qualité novatrice des travaux,
    2. la capacité à être transposé à d’autres collectivités,
    3. la bonne utilisation des deniers publics.

Le 19 octobre, ces dossiers seront présentés au jury du Prix Territoria, présidé par le ministre Jacques Mézard.

Ce jury appréciera souverainement leur capacité à répondre aux critères ci-dessus définis et pourra attribuer un Territoria d’Or, un Territoria d’Argent, un Territoria de Bronze, ou n’accorder aucun Territoria dans les domaines suivants :

  • Aménagement/Urbanisme, parrainé par Fimbacte, 14 dossiers
  • Civisme/Citoyenneté, parrainé par les Editions Sorman, 10 dossiers
  • Communication, parrainé par le Groupe BEDC, 18 dossiers
  • Culture, parrainé par le Jury 2017, 7 dossiers
  • Ecologie/Environnement, parrainé par Les Ecomaires, 10 dossiers 
  • Enfants et adolescents, parrainé par l’Unicef, 15 dossiers
  • Gouvernance, parrainé par l’AMF, 10 dossiers
  • Innovation managériale, parrainé par Innov’acteurs, 17 dossiers
  • Lien social, parrainé par La Poste, 17 dossiers
  • Pilotage/Evaluation, parrainé par KPMG, 6 dossiers
  • Prévention, parrainé par SMACL Assurances, 11 dossiers
  • Qualité de vie, parrainé par Sodexo, 14 dossiers
  • Ressources humaines, parrainé par Editions WEKA, 15 dossiers
  • Revitalisation commerciale, parrainé par la FDJ, 5 dossiers
  • Services aux personnes, parrainé par la FESP, 20 dossiers
  • Territoires innovants, parrainé par Bouygues ES, 13 dossiers
  • Transition énergétique, parrainé par Engie, 11 dossiers
  • Transition numérique, parrainé par Orange, 18 dossiers

Plus d'informations

Agenda octobre/novembre 2017

 

30 septembre et  1er octobre: Congrès des maires ruraux (AMRF) à Poullan (Finistère)

4 au 6 octobre : Convention nationale AdCF, à Nantes

10 Octobre : Trophées FIMBACTE, à Paris

17 octobre: 16ème Journée d'études de l'observatoire SMACL à (AMF) Paris

17 Octobre : Les entretiens du cadre de ville à Paris

18 au 20 Octobre : Congrès des Départements de France, à Marseille

26 et 27 octobre: Rencontres d'Automne des Nouvelles Ruralités (ANNR) à Valence

20 au 26 novembre : Semaine de l’Innovation publique dans toute la France

20 et 21novembre : Conférence internationale OCDE sur l’Innovation publique, à Paris

21 au 23 novembre : 100ème Congrès de l’AMF, à Paris

Commenter cet article