Innovation semaine 42: Smart station, Investissements des collectivités, Communes nouvelles, Coopération public-privé, Dialogue citoyen, Croissance urbaine, Exception territoriale, Forum de l'action publique, Big data, Sécurité routière.

27 Novembre 2017, 16:22pm

Publié par Territoria Le blog

Montgenèvre inaugure sa Smart Station co-construite avec Orange Business Services

  • Des vacances connectées pour les touristes grâce à une application mobile multi-services et du Wi-Fi gratuit sur l’ensemble de Montgenèvre
  • L’analyse des données (Big Data) au service du développement économique et touristique de la station

Montgenèvre devient, ainsi, la première Smart Station d’Orange Business Services. La transformation digitale de Montgenèvre passe par une stratégie « smart cities » unique, alliant du Wi-Fi gratuit, une application mobile disponible début décembre sur iOS et Android, associée à toute la puissance des outils de Big Data. Avec un triple objectif : densifier l’expérience de la montagne, faciliter la vie des résidents et des visiteurs tout en assurant le développement économique et touristique de la doyenne des stations.

En savoir plus

Bloc communal : après un effondrement des investissements depuis 2013,le rebond n'a toujours pas eu lieu

Philippe Laurent

« S’il n’y a pas eu de dégradation majeure de la situation financière des collectivités, il ne faudrait pas pour autant conclure qu’il faut continuer à nous prélever nos moyens… »

C’est le message qu’a voulu faire passer le secrétaire général de l’AMF, Philippe Laurent, à l’occasion de la présentation, hier, de l’étude publiée par l’AMF et la Caisse des dépôts, sur l’évolution financière du bloc communal entre 2013 et 2016 (1).

Maire info Édition du 22  novembre 2017
Lire la suite

Communes nouvelles :

le satisfecit des élus

Dans les raisons évoquées par les élus pour créer une commune nouvelle, les avantages financiers arrivent de loin en tête. Ils représentent, en effet, 91 % de leurs réponses, selon une étude réalisée par Territoires Conseils (Caisse des dépôts) et l’AMF auprès des 517 communes nouvelles existantes au 1er janvier 2017.

Mais on ne peut pas réduire le choix des élus à cette seule carotte financière. Présentée hier lors du Point info consacré aux communes nouvelles, cette étude révèle aussi que les raisons spécifiques aux vertus du regroupement sont très bien notées : renforcer les mutualisations pour réaliser des économies d’échelle (85 % des réponses), peser davantage auprès des acteurs supra-communaux (73 %), maintenir ou développer des services publics (67 %). Pour ces derniers, l’école est le service le plus cité. Autre raison évoquée par un élu sur deux : la possibilité de mener de nouveaux projets, surtout pour des services et/ou équipements sociaux, associatifs, sportifs et culturels. Le maintien de commerces de proximité est aussi évoqué pour répondre à un besoin d’attractivité des communes rurales et de redynamisation des centres bourgs.
 par Philippe Pottiée-Sperry

Maire info Édition du 24  novembre 2017 Lire la suite
Télécharger l’étude sur les communes nouvelles.

Collomb loue la coopération public-privé

G. Collomb au salon Milipol

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb qui a inauguré mardi, le salon Milipol Paris, consacré à la sécurité intérieure des États, a loué la coopération entre le public et le privé sur ce marché où la France doit se situer "en pointe".

"Pour un pays comme la France, il est indispensable de se situer à la pointe de ce secteur en développement", a déclaré le ministre qui affirme vouloir s'y impliquer "personnellement".

"Le gouvernement sera toujours aux côtés des entreprises de la filière car si l'innovation provient du secteur privé, la puissance publique a un rôle essentiel à jouer pour impulser, susciter, accompagner la montée en gamme de tous les acteurs", a ajouté M. Collomb.

Le dialogue citoyen à la nantaise www.nantes.fr

Cinq grandes finalités :

Fabriquer des politiques publiques plus justes, plus adaptées, plus efficaces, plus innovantes et mieux comprises

Favoriser le lien social et le collectif

Partager une vision commune dans un dialogue et une mise en débat entre élus et citoyens-acteurs

Soutenir l’innovation sociale et le pouvoir d’agir des Nantais : le local comme « réseau social » 

Développer une culture de la sobriété et de la responsabilité partagée

En savoir plus

La géographie des plus fortes croissances urbaines en France
L'armature urbaine de la France se décline en une capitale macrocéphale, Paris, sept grandes métropoles régionales, des métropoles de taille intermédiaire en nombre d'habitants et des villes moyennes ou petites. Mais comment sa géographie évolue-t-elle ? Une façon de répondre à cette question est d'examiner les territoires urbains en forte croissance dont la typologie suppose de considérer
deux types d'effets explicatifs. 
Quatre tableaux et une carte commentée, tous inédits, illustrent ce dossier.


Lire la suite

Des « exceptions territoriales » pour tester les innovations   Par Pauline Compan

Mounir Mahjoubi a annoncé, le 16 novembre à Montpellier : "Nous voulons un choc de simplification à six mois. Nous voulons créer des box territoriales, des exceptions au droit sur une durée et un territoire définis. Cela permettra de tester les innovations."

Chantal Marion, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, s'est déclarée intéressée pour devenir un territoire d'expérimentation : "Nous avons tous les acteurs et le dynamisme".

En savoir plus

"Forum de l'action publique" : les usagers et les agents consultés sur l'avenir du service public

Une plateforme en ligne, des forums territoriaux ouverts à tous, des ateliers avec les seuls agents publics… le gouvernement a prévu un large panel d'événements et outils pour cette consultation lancée le 24 novembre à Reims par Gérald Darmanin et Mounir Mahjoubi

La plateforme en ligne "forum-action-publique.gouv.fr" se compose d’un espace destiné aux usagers, pour recueillir leurs attentes et leurs propositions et d’un second réservé aux agents des trois fonctions publiques. Au terme de la consultation en ligne, les réponses seront accessibles et téléchargeables sur le site data.gouv.fr.13 grands forums régionaux ouverts à tous les acteurs de la société, usagers comme agents. Pour prendre en compte les spécificités d'un territoire, des débats pourront avoir lieu à l'initiative d'élus.6 ateliers régionaux seront l'occasion pour des agents des trois fonctions publiques de formuler des propositions concrètes sur l'amélioration du service public et de leur travail, et ce en utilisant des méthodes innovantes. Les écoles de service public participeront également à la consultation, sous la forme d'un grand concours d'idées. Un "évènement" national en mars 2018.

Le gouvernement espère ainsi moderniser la gestion publique et parvenir à une baisse de trois points de PIB de la dépense publique d'ici la fin du quinquennat. Les contributions recueillies participeront aussi à "la rénovation du cadre des ressources humaines", un chantier piloté par la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP).

en savoir plus

Gérer l’espace urbain à l’aide des big data

Les communes peuvent expérimenter l’utilisation de données massives pour apporter un meilleur service public, économe et personnalisé. Un ouvrage fait le point sur les « big data » et les territoires.

Que peut faire la collectivité des données massives dont elle dispose ? Base de la ville intelligente (smart city), ces informations peuvent, une fois collectées et acheminées par des réseaux, être analysées à l’aide d’algorithmes et de modèles prédictifs, pour piloter diverses applications : meilleure gestion de l’eau et de l’énergie, transports intelligents, maintenance prédictive, régulation automatique des feux…

Avec l’ouverture des données (open data), certaines villes offrent aux citoyens l’opportunité de contribuer à la création de ces nouveaux services. Des services « plus performants car coproduits et personnalisés », explique Jacques Priol, fondateur et directeur de mission du cabinet de conseil et stratégie Civiteo, qui publiera avant la fin novembre Le big data des territoires. Bien que, la plupart du temps, les investissements se concentrent sur la supervision technique des réseaux et des flux urbains ». D’où un risque, en l’absence de stratégie, de voir ces dispositifs innovants cantonnés à des métiers techniques.

Posté le 13/11/17 par Martine Courgnaud - Del Ry

Lire la suite

Lire le rapport du député Luc Belot

  

Prix du langage clair dans les services publics 

« Soyons clairs » est un projet porté à la fois par le Conseil d'orientation de l'édition publique et de l'information administrative (Coepia), le SGMAP et le Défenseur des droits. Les prix décernés distinguent des projets notamment pour la qualité de leur écrit mais aussi pour la personnalisation, l'innovation et l'impact positif sur la relation avec les usagers de l'administration.

Les lauréats 2017 sont :

  • Grand prix : la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), pour la refonte de l'espace personnalisé Mon compte sur caf.fr 
  • Prix de l'innovation : la Délégation à la sécurité routière (DSR), pour les nouveaux courriers de retrait ou de restitution de point sur le permis de conduire.

Mentions spéciales pour :

  • Service-public.fr suite à la refonte du site en 2016.
  • La direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Sécurité routière : une association lance un label « ville prudente »

Des panneaux « ville prudente » à l'entrée des communes, comme il en existe pour les « villes fleuries » : l'association Prévention routière lance un label pour distinguer les villes et villages qui agissent en faveur de la sécurité routière.
Les inscriptions à cette initiative seront lancées cette semaine lors du Salon des maires et des collectivités locales, qui se tient à Paris du 21 au 23 novembre, en marge du Congrès des maires.
Les communes adhérentes rempliront d'abord sur un site dédié un questionnaire sur quatre thèmes : leur travail de mesure de l'accidentalité, les aménagements menés sur leurs infrastructures (zone à 30 km/h dans les centres-villes, aménagements autour des écoles ou des installations sportives, entretien des chaussées, pistes cyclables...), les opérations menées à destination des usagers vulnérables (enfants, seniors...) et les actions de sensibilisation auprès de leurs employés.


Maire info: Édition du 20  novembre 2017 Lire la suite

 

A lire :

Smart cities, comment le big data change nos villes

 

Les défis de la ville dite « intelligente ». Jean-Pierre SUEUR

Une révolution numérique au service des territoires. Philippe MOUILLER

La gestion de l’espace public au cœur de la ville intelligente de demain. François REBSAMEN

Commenter cet article