Semaine de l'innovation 31 juillet 2018 : La nature en ville - Consommation et emploi - Liste électorale - Territoires ruraux terre d'accueil - Géoportail - RSE - Parking jardin - Japon.

31 Juillet 2018, 11:30am

Publié par Territoria Le blog

Bonnes vacances

L'équipe du blog TERRITORIA vous souhaite de bonnes vacances et sera heureuse de vous retrouver le mardi 28 août prochain.

L'actualité de l'innovation publique

A la une

Les effets des nouveaux modes de consommation des ménages sur l’emploi.

Extraits du rapport du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) de juin 2018

Les produits « verts, le bio, les produits issus du commerce équitable, du tri et du recyclage occupent une place croissante dans les dépenses de consommation.

Ces modes de consommation « responsables » sont déjà porteurs pour l’emploi. Ainsi, la consommation de produits locaux via les circuits courts entraîne une augmentation des emplois agricoles. Les métiers dits verts ont augmenté de 9,1% entre 2007 et 2012, la progression des emplois liés à l’agriculture biologique (production, transformation et distribution) est de 9,5 % en moyenne.

Grâce au commerce équitable de produits français, des emplois auraient été maintenus sur 3 500 fermes par an entre 2012 et 2017.

Selon, le rapport, 150 000 emplois pourraient être créés si les ménages, comme ils en affichent l’intention dans les sondages, privilégiaient le « made in France » pour 10% des produits importés qu’ils achètent aujourd’hui.

Cependant, il serait illusoire de penser que les nouveaux comportements sont source d’une demande supplémentaire et qu’il suffirait de révéler ces gisements d’emplois latents afin de faire baisser durablement le chômage.

Pour consolider et développer un potentiel d’emplois encore théorique, il faut à la fois que l’offre de produits français réponde aux nouvelles orientations de la demande, il faudrait également anticiper en besoins et compétences dans les métiers et les territoires.

Lire le rapport

La nature en ville

CESE : son avis sur la nature en ville

Voté en séance plénière le 11 juillet 2018 ( 115 voix pour, 0 voix contre, 43 abstentions)

Alors que, d’ici à 2050, 75% des citoyennes et des citoyens vivront en zone urbaine, imaginer et préparer la ville de demain constitue un enjeu majeur.

Dans les enquêtes d’opinion, l’accès à la nature en ville figure en tête des critères avancés pour définir la ville du futur. 

Cet enjeu dépasse de loin la création d’un cadre vert. Une meilleure intégration et le développement de la biodiversité en milieu urbain permettent de lutter contre l’érosion de la biodiversité et contre le réchauffement climatique et ses effets en ville ; ils apportent également nombre de bénéfices sanitaires, sociaux et économiques.

C’est pourquoi, pour le CESE, il est temps d’accélérer la dynamique amorcée par quelques villes pionnières.

Le Conseil identifie des leviers concrets, associant toutes les parties prenantes, pour faire de la nature un élément structurant de l’aménagement urbain, lui donner toute sa place dans les politiques publiques sur le plan national comme au niveau local et renforcer la connaissance de ses bénéfices pour tous.

Avis rapporté par Annabelle Jaeger (groupe des personnalités qualifiées) au nom de la section de l'environnement, présidée par Anne-Marie Ducroux.

 Consulter l'avis

Elections

Les trentenaires moins inscrits que les autres sur les listes électorales en 2018

Au 1er mars 2018, 88% des personnes majeures résidant en France étaient inscrits sur les listes électorales.

Le taux d’inscrits varie en fonction de plusieurs éléments :

    Il augmente les années à fort enjeu électoral. Il varie en fonction de l’âge : 30-34 ans sont les moins inscrits (84%) ; après 35 ans, le taux augmente régulièrement et les plus inscrits sont les 70-79 ans (93%). Une légère variation est à noter selon le sexe (88,7% pour les femmes et 87,3% pour les hommes). Il dépend de la catégorie sociale et du niveau des diplômes : les moins inscrits étant les ouvriers, les inactifs et les chômeurs.

En 2019, un nouveau processus d’inscription sur les listes électorales. Un Répertoire électronique unique (REU) va être mis en place pour lutter contre les non-inscriptions et les mal-inscriptions, géré par l’INSEE.

Caractéristiques du REU : Le maire sera responsable de la révision des listes qu’il notifiera à l’INSEE. L’inscription sera possible jusqu’au 6e vendredi précédant le scrutin. Le portail REU sera ouvert aux communes à partir du 15 octobre.

En savoir plus

Territoires ruraux, terres d'accueil

Rencontres d'automne des nouvelles ruralités

Pour ses prochaines «Rencontres annuelles d’automne», organisées à Besançon les 10 et 11 Octobre, l’Association Nationale Nouvelles Ruralités (ANNR) programme deux jours de débats, de témoignages et de propositions autour de la question : «Comment répondre au défi démocratique des territoires ruraux ?»

Réussir les ruralités, et particulièrement les Nouvelles Ruralités, suppose une revitalisation humaine de tous les territoires. En effet nombre d’entre eux affichent une pyramide des âges défavorables, laquelle ne permet pas de dégager un solde naturel positif. Cette situation place clairement face au risque d’une baisse de population quand celle-ci n’est pas déjà entamée. Parvenir à accueillir de nouvelles populations devient donc un impératif et l’histoire nous enseigne que c’est possible.

A l’initiative du sénateur Patrice Joly, président de l’ANNR, sous la conduite d’un comité scientifique composé d’universitaires, d’élus , de citoyens et autres acteurs des territoires dont le recteur Gérard-François Dumont, spécialiste de l’évolution des populations, les Rencontres permettront, après un état des lieux des mouvements, d’exprimer l’éventail de potentialités des territoires ruraux à la lumière de plusieurs critères : cadre de vie, économie, mais tout autant volonté sociale et sociétale d’accueil de la part des populations elles-mêmes et des gouvernances locales. Il s’agira, précisément à la lumière de ces éclairages, de formuler des réponses concrètes au défi démographique des ruralités dans une société au sein de laquelle les migrations sont réalités.

Les questions des migrations et de la relation entre « Migrations et société » sont en effet d‘une brûlante actualité et leur recontextualisation fera l’objet d’un examen dans le cadre de la présentation générale. Entre autres interventions, Gérard-François Dumont s‘attardera sur la thématique de « l’évolution des migrations, une chance pour la France » pendant que son collègue universitaire, spécialiste de la territorialisation, Romain Lajarge, abordera les questions d’actualité des migrations et la mobilisation des populations. Au programme des échanges dans les tables rondes, également, la question de « l’Europe terre de migrations en particulier économiques » et de ses perspectives. Autre thème, celui spécifique des mouvements transfrontaliers que connaissent bien les départements du Doubs et du Jura, ou encore le sujet des mobilités professionnelles, axe de travail de l’Observatoire du CGET, partenaire des Rencontres. Au cœur de l’accueil, figure l’attractivité et le territoire du Doubs permettra ainsi l’expression d’acteurs dont le dynamisme est reconnu.

Cette démarche globale part de l’analyse que la fonction résidentielle ne peut constituer une spécialité mais que la réussite passe avant tout par le déploiement de stratégies concrètes en matière de culture, de logement, d’entrepreneuriat et plus généralement par des projets de territoire. Elles réussissent par le rejet du modèle unique venu d’en haut, doivent s’inspirer de la diversité et s’incarner dans les initiatives des territoires, le plus souvent mises en réseau.

Contact

Données géographiques stratégiques pour les collectivités

 

 

Le Géoportail préconisé pour diffuser les données géographiques souveraines

Les données géographiques sont stratégiques pour de nombreuses politiques publiques comme le développement de la ville intelligente et du véhicule autonome. Un rapport au gouvernement invite à confier à l’Institut géographique national (IGN) un rôle de coordination et d'animation d'une géoplateforme.

Face à un actif aussi stratégique, le rapport propose un plan d’action à plusieurs niveaux. Constatant la multiplicité des intervenants sur la donnée géographique, il recommande de renforcer la coordination des acteurs sans imposer pour autant un "pilotage par le haut". Il suggère de développer les coopérations entre acteurs sur des thématiques précises comme la mobilité ou la création d’une carte 3D nationale. Il préconise que l’IGN joue au sein de cette communauté un rôle "d’agrégation, de standardisation, de certification des données

L’objectif serait, à terme, de créer une "Géoplateforme" nationale "permettant une gestion optimisée des données géographiques souveraines (production, agrégation, entretien, sécurité, publicité, diffusion et mise en valeur, archivage...)" dont la gouvernance associerait producteurs, développeurs et usagers. Entre la fédération des plateformes existantes (dont celles gérées par des collectivités territoriales) et la plateforme nationale unique, le rapport penche plutôt pour ce second scénario en préconisant de s’appuyer sur le Géoportail de l’IGN.

En matière de modèle économique, le rapport fait clairement le choix de l’open data et de la gratuité, les dépenses occasionnées par la production et la diffusion des données devant être couvertes par la subvention publique. "Ce n’est pas la vente de données qui crée de la valeur, mais sa circulation", souligne le rapport et "la mise à disposition gratuite de ces données créera beaucoup de valeur, permettant par exemple à de petites entreprises innovantes ou aux citoyens impliqués de participer au débat et de proposer des solutions qui ne pourraient être à l’initiative d’acteurs publics uniquement". En conséquence, le rapport invite l’État à compenser progressivement les pertes de recettes subies par l’IGN par une subvention, une utilisation des productions de l’IGN sous licence ouverte et gratuite s’imposant à terme.

Le Géoportail de l'IGN

RSE: vers une responsabilité territoriale des entreprises @Strategie_gouv.

Le 11 juillet dernier la plateforme RSE de France stratégie a publié son rapport sur l'ancrage territorial des entreprises.

Ce rapport analyse plusieurs domaines :

Diagnostic sur l'ancrage territorial des entreprises, analyse des enjeux et conditions de succès des initiatives locales, la mise en œuvre de l'expérimentation des labels sectoriels.

Il fait plusieurs recommandations qui portent sur l'importance de recenser les pratiques déjà existantes, de les évaluer et de les valoriser, d'encourager la création de structures d'échanges entre acteurs de la RSE. Il recommande aux pouvoirs publics d'encourager les expériences et pratiques RSE

En savoir plus

Îlot comestible à la place d'un parking

Parking désaffecté transformé en jardin

À Toulouse, la résidence La Gloire et Castilhon a bénéficié d’une rénovation complète. Une nouvelle vie qui s’est accompagnée d’une réflexion sur les espaces extérieurs. Ainsi, le coeur de la résidence, dalles et parkings, a laissé place à une trame verte permettant l’accueil de biodiversité (nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes, végétation…)…Et d’arbres fruitiers et autres potagers. « Le comestible est en effet la pierre angulaire du projet avec la plantation dans toute la résidence de 25 fruitiers, de haies de baies comestibles et l’installation de jardinières aromatiques et de potagers à disposition des résidents », résument les porteurs du projet, parmi lesquels le bailleur social Toulouse Métropole Habitat.

Les premières plantations de fruitiers ont eu lieu en novembre 2017 et le potager a été inauguré en mai 2018. Aujourd’hui, ce  sont 21 jardiniers qui cultivent leur jardin et entretiennent une parcelle collective

En savoir plus

Japon

La saison culturelle japonaise s’ouvre dans toute la France

La saison culturelle japonaise en France sera animée de nombreux événements jusqu’en février 2019. Le titre de cette manifestation : « Japonismes 2018 : les âmes en résonance », fait d’ailleurs référence au premier engouement des artistes français pour cette culture, notamment chez les peintres, influencés par les estampes japonaises au XIXe siècle, tel Claude Monet et son engouement pour les jardins japonais.

En savoir plus

Actualité TERRITORIA

TERRITORIA 2018

Cérémonie de remise des trophées

En raison de travaux réalisés à la Présidence du Sénat, les salons de Boffrand ne seront pas disponibles cette année.

La cérémonie aura lieu à l'Hôtel de Lassay dans la Salle des fêtes de la Présidence de l'Assemblée Nationale :

Le 27 novembre 2018 à partir de 17h.

Information des candidats

Une première tendance se dégage de la lecture des dossiers 2018 : de nombreuses collectivités mettent l’accent sur le management et les ressources humaines aussi bien en termes d’évaluation de la performance que de bien être au travail.

Pour les candidats le programme est le suivant :

la conformité des dossiers a été vérifiée et leur répartition par domaine se termine

Septembre : étude des dossiers par les comités d'experts

Octobre : réunion du jury national

Novembre : cérémonie de remise des trophées le 27 novembre à l'hôtel de Lassay  (Présidence de l'Assemblée Nationale)

Citation du jour

"Ce qui fait le bonheur, ce n'est pas ce que l'on a, ce n'est même pas ce que l'on est, c'est ce que l'on fait ; être maire, c'est le bonheur d'agir"

André Comte-Sponville, philosophe, au Congrès des maires et des présidents des communautés de France de 2010

AGENDA

28, 29 et 30 août : 13ème rencontre Ruralitic, à Aurillac Contact

19 septembre : 18ème Conférence des villes, Hôtel de ville à Paris Contact

19 septembre :  Colloque numérique AMIF CCI à Paris Contact

25 septembre : 2ème édition de Innova'ter, Rendez-vous de l'innovation territoriale Contact

26 et 27 septembre : Congrès des Régions de France à Marseille Contact

3 et 5 octobre : Congrès de l'assemblée des Communautés de France à Deauville Contact

8 et 9 octobre : États généraux des pôles territoriaux et des pays à Nancy Contact

10 et 11 octobre : Rencontre nouvelles ruralités à Besançon Contact

11 au 13 octobre : Territorialis et 78ème congrès national du SNDGCT à Nantes Contact

17 au 19 octobre : 32e Congrès National d’AMORCE, l’Association des collectivités territoriales et des professionnels Le Havre Contact

18 et 19 octobre : Congrès de l'association nationale des élus de la montagne à Morteau (Doubs) Contact

7 et 8 novembre : Congrès de l'assemblée des départements de France à Rennes Contact

20 au 22 novembre : Congrès des maires de France à Paris Contact

27 novembre : Remise des trophées du Prix TERRITORIA 2018 à l'hôtel de Lassay, Présidence de l'Assemblée Nationale Contact

28 au 30 novembre : 4ème soirées d'échanges sur la mobilité urbaine, à Strasbourg Contact

Rendez-vous le 28 août pour la prochaine édition du Blog de TERRITORIA

Commenter cet article