Innovation de la semaine du 23 avril 2019 : Notre Dame - #Tousmobiles - Transfrontalier PITER -Routes plus sûres - Cyberattaques - Éoliennes - Fondation du sport - Bureau Haut de France à Paris - Menus cantines - Accessibilité - Vélo et fromages.

23 Avril 2019, 15:40pm

Publié par Territoria Le blog

Actualité de l'innovation publique 

A la une 

Notre-Dame : les dons affluent

Après l’incendie dramatique de la cathédrale Notre-Dame, les dons affluent pour sa reconstruction : plusieurs centaines de millions d’euros ont déjà été collectés ou promis, émanant de particuliers, de riches mécènes, d’entreprises, mais aussi de tous les niveaux de collectivité – communes, métropoles, départements, régions.

Décision importante pour les collectivités : « … les dons des collectivités locales seront comptabilisés en dépenses d’investissement, et non de fonctionnement. »

De nombreuses questions restent cependant sans réponse. Par exemple, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse et président de France urbaine, a demandé : « qu’adviendra-t-il des sommes collectées si leur montant dépasse le coût du chantier de reconstruction ». Il estime qu’il serait « normal » que ce reliquat soit ensuite redirigé vers les communes pour les aider à restaurer leur patrimoine.

 

En savoir plus

 

#TousMobiles

Accès à l’emploi, à l’éducation, à la santé… Bon nombre de Français sont assignés à résidence faute de moyens de se déplacer. Une problématique du quotidien dont les élus agenais se sont emparés à travers le projet « Agen 2030 ».

Il n’y a pas qu’à Agen que se mouvoir relève bien souvent du parcours du combattant. Dans les grandes métropoles également.

D’après l’enquête « La mobilité et l’accès des Français aux services de la vie quotidienne » menée par l’institut Elabe pour le LMI : un Français sur trois estime être contraint dans ses déplacements, 37 % des Français renoncent à rendre visite à leur famille par manque de moyens de transport, 29 % des personnes interrogées ont déjà renoncé à des déplacements par crainte de se perdre et 22 % par incapacité à construire son itinéraire.

« La mobilité demande une reterritorialisation de la question pour y apporter des réponses adaptées à chaque territoire. La considérer comme un enjeu de responsabilité sociale de l’entreprise, c’est un premier pas essentiel », préconise Cynthia Fleury, philosophe politique et professeure associée à l’École nationale supérieure des mines de Paris et à la tête de la chaire de philosophie à l’hôpital Sainte-Anne. « Même si les grandes agglomérations continuent de capter l’essentiel du développement urbain, sur le terrain, des solutions innovantes émergent grâce à l’investissement des élus, à la multiplication des bonnes pratiques, à l’engagement des associations, constate Éric Le Breton, sociologue à l’université Rennes 2. Et à ce titre, la loi sur la mobilité tombe à pic parce qu’elle va donner une structure et du confort aux actions isolées ».

En savoir plus

 

Transfrontalier

Du mont Blanc à la vallée de l’Arve, le Département de Haute-Savoie est chef de file d’un projet européen, le plan intégré territorial (PITER) « Parcours », qui permet de financer des projets à caractère social, patrimonial et touristique.

Industrie du décolletage, ski, alpinisme qualifient d’emblée la vallée de l’Arve et le pays du mont Blanc et sont à l’origine de leur essor économique et touristique. Avec leurs voisins italiens de la vallée d’Aoste, ces territoires sont confrontés aux mêmes enjeux : diversifier les sources de leur développement tout en recherchant un équilibre entre activités humaines et environnement ; amener les habitants à se réapproprier leur lieu de vie.

Pour y contribuer, le plan intégré territorial (PITER) « Parcours : un patrimoine, une identité, des parcours partagés », coordonné par le Département de Haute-Savoie et cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme ALCOTRA (Alpes Latines Coopération TRAnsfrontalière), déploie ses actions de la vallée de l’Arve au val d’Aoste, en s’adressant en priorité aux habitants.

En savoir plus

Des routes plus sûres

Les Départements gèrent 378 000 km de routes. La sécurité routière est un des enjeux prioritaires de la politique départementale de gestion des infrastructures.

Le Département de l’Eure-et-Loir expérimente actuellement la solution ANAIS(Acquérir, Numériser, Analyser, Informer, Sécuriser), initiative du groupe Colas, qui permet de détecter des zones d’alerte, grâce à l’usager dont les données de conduite sont collectées par des capteurs embarqués dans les véhicules.

La communauté d’automobilistes et les données sont aujourd’hui fournies grâce à un partenariat avec le groupe Michelin. Ces données géolocalisées sont analysées, associées à d’autres (la météo par exemple) et traitées via une matrice métier Mobility by Colas. L’outil émet alors des préconisations d’aménagement des infrastructures et offre à la collectivité utilisatrice une meilleure connaissance de son patrimoine routier.

En savoir plus

Cyberattaques

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)

a constaté une diminution de cyberattaques entre 2017 et 2018.

En 2018, il y a eu 1869 signalements d’événements de sécurité numérique, 391 incidents hors opérateurs d’importance vitale (OIV), 16 incidents majeurs et 14 opérations de cyberdéfense.

Attaques de cibles vulnérables

Qui dit vulnérabilité, dit collectivités car leurs spécificités rendent plus difficile l’instauration systématique et homogène d’un cadre en matière de sécurité numérique. »

En 2018, le dispositif Cybersurveillance.gouv.fr. a débouché sur la création d’un kit de sensibilisation gratuit à destination des entreprises, collectivités et associations.

En savoir plus

Plus d’éoliennes ?

Le territoire de Midi-Pyrénées compte actuellement 300 éoliennes environ. Selon la recommandation de la région Occitanie, il faudrait 1500 machines à horizon 2050.

Mais sur le terrain, presque tous les projets qui émergent, voient des oppositions très fortes venus des habitants des zones rurales. Pour les associations, réunies dans le collectif "Toutes nos énergies", « les territoires ruraux sont sacrifiés au profit des grands de villes et des métropoles qui ne font aucun effort en matière d’économies d’énergies ». 

Ces associations estiment que ces grandes machines ont un impact nocif sur la flore, sur la faune, sur la santé des habitants et qu’elles produisent très peu d’électricité par rapport à leur coût.

Le facteur de charge (rapport moyen entre l’énergie effectivement produite par les machines et leur capacité maximale) est de 25% en Occitanie. 

La vice-présidente du conseil régional Agnès Langevine précise « augmenter par cinq la puissance installée ne veut pas dire cinq fois plus de mâts! … des évolutions technologiques permettent actuellement de produire plus d'électricité par éolienne ». 

En savoir plus 

Val d’Oise : Fondation du Sport

 

Véritable terre de sport, le Val d’Oise compte aujourd’hui 250 000 licenciés, 250 000 sportifs amateurs et 1 200 associations sportives. Soucieux de poursuivre une politique volontariste pour faciliter l’accès au sport pour tous, le Département a lancé la Fondation du Sport en Val d’Oise.

Son ambition : rassembler les acteurs économiques du territoire pour porter ensemble des projets sportifs du Val d’Oise à travers du mécénat sportif.

En savoir plus

Un bureau à Paris pour les entrepreneurs des Hauts-de-France

Comment assurer un rendez-vous à Paris, pour un entrepreneur des Hauts-de-France ?

Pas de problème, la Région a pensé à tout.

Un bureau weréso dédié aux réunions et rendez-vous d'affaires est disponible, en accès libre, au cœur de la ville.

Un lieu agréable, privé, gratuit, situé dans le 12e arrondissement de Paris proche de Châtelet-les Halles et de la gare du Nord.

 Pour réserver le bureau de la Région, il faut émettre sa demande la veille du rendez-vous à hello@wereso-paris.com

En savoir plus

 

 Cantines

Expérimentation de l’affichage de « la nature des produits utilisés pour les menus »

 

Les collectivités territoriales, qui le souhaiteront, pourront « rendre obligatoire l'affichage de la nature des produits entrant dans la composition des menus dans les services de restauration collective dont elles ont la charge ».

L’expérimentation, prévue par la loi du 30 octobre 2018 pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, est lancée jusqu'au 30 octobre 2021.

Si l’AMF « note les efforts du ministère, consistant à proposer et non plus à imposer le contenu et les modalités de mise en œuvre […] ces efforts ne sont pas de nature à rassurer les élus pour un dispositif déjà mis en œuvre dans un certain nombre de restaurants scolaires et qui heurte le principe même de libre administration des collectivités ». « Il est à craindre que cette expérimentation aboutisse à terme à une obligation pour toutes les collectivités gestionnaires d’un service de restauration collective […] un service public qualifié juridiquement de facultatif mais dans les faits de plus en plus contraint…

Télécharger le décret du 15 avril 2019.

Accéder à l’article 26 de la loi du 30 octobre 2018.

En savoir plus

Accessibilité

L’appel à projet pour la 4ème édition du recueil des belles pratiques et bons usages est disponible sur le site du ministère.
Candidatures à adresser avant le 30 septembre à : dma.sg@developpement-durable.gouv.fr

13ème Journée Nationale Tourisme & Handicap : en Avril, dans toutes les régions françaises, 250 détenteurs de la Marque d’Etat Tourisme & Handicap ouvrent leurs portes aux personnes en situation de handicap, à leurs familles et amis pour leur réserver un accueil personnalisé avec animation et offres promotionnelles.

Informations sur www.accessibilité.gouv.fr

Délégation Ministérielle à l'Accessibilité
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Ministère de la Cohésion des Territoires

En savoir plus

Vélo & Fromages

Quoi de mieux que le vélo et le fromage pour représenter toute la diversité des patrimoines et des savoir-faire de la France des Départements ? C’est autour de ces deux tendances positives et fédératrices que l’Assemblée des Départements de France, le CNIEL (interprofession des produits laitiers), Tourisme & Territoires et Vélo & Territoires ont développé un nouveau projet « Vélo et fromages, à la découverte des Départements ». Derrière ce concept se cachent des parcours thématiques à vélo autour du patrimoine fromager des Départements. Les premiers itinéraires seront dévoilés en juillet à l’occasion de la 106e édition du Tour de France.

En savoir plus

Actualité TERRITORIA

Prix TERRITORIA 2019, 

Pour participer, rien de plus simple !

Dossier de candidature à télécharger. Le règlement est disponible au format Pdf, les fiches d'inscription et de synthèse sont disponibles au format Word.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez consulter notre site www.territoria.asso.fr  ou nous contacter par mail à : secretariat@territoria.asso.fr

Faites connaître et reconnaître vos réalisations innovantes !

Inscription et envoi des dossiers jusqu'au 28 Juin 2019

 

Déjeuner débat du 11 avril 2019

La gouvernance du futur se prépare. Françoise Waintrop, chargée de mission Innovation à l’Ecole nationale d’administration (ENA) et ancienne cheffe de projet Nudge au Secrétariat général de la modernisation de l’administration publique (SGMAP) est intervenue sur le sujet de l’innovation lors d’un déjeuner-débat organisé le 11 avril 2019, au Sénat, par l’Observatoire Territoria, à l’occasion de son assemblée générale annuelle.

Françoise Waintrop Chargée de mission innovation à l'ENA

De nouvelles perspectives pour l’innovation dans les politiques publiques (ou administrations publiques)

Dans l’administration, les innovateurs proposent une nouvelle philosophie basée sur le principe « celui qui fait, le sait ». Partir donc du terrain et comprendre le terrain en pratiquant l’immersion.

Cette philosophie permettra de faire de la co-construction et trouver les solutions aux problèmes ensemble en testant les idées, les « prototypant », essayant si l’expérimentation fonctionne et si on peut la diffuser.

Cette nouvelle méthodologie peut être « mariée » avec le design, l’approche comportementale et le numérique.

Le design permet de penser image, objet et pas seulement texte comme c’est encore souvent le cas dans l’administration et partir du problème pour trouver la solution. C’est l’usage de l’objet qui est important. Ainsi, dans le parcours d’une personne qui prépare sa retraite, l’usage qui est fait de l’objet « passeport retraite » est important car il montre la relation – bonne ou moins bonne – entre le gestionnaire et le futur retraité et permet notamment de repérer le cas des personnalités atypiques.

Le « nudge » permet de rechercher des solutions, des régulations en partant du comportement humain : on vous conduit quelque part sans vous contraindre. Le nudge est simple, va nous inciter à mieux faire (par exemple : arrêter de fumer, ne pas téléphoner au volant…) et coûte pas cher. Cette approche comportementale est au cœur de nombreuses sciences mais attention aux biais (bénéfice immédiat, algorithmes non expliqués…).

Quant au numérique, il doit être considéré d’abord comme une culture qui infuse dans toute la société et dans toutes les activités.

Sur ces bases, 12 nouveaux laboratoires d’innovation publiques ont été créés. Ce sont des lieux où les agents peuvent travailler avec les agents d’autres administrations, institutions, en toute liberté, à des solutions (qu’est-ce qu’une bibliothèque à l’ère numérique ?). Ils permettent de créer des « bulles de liberté ».

12 projets concrets ont vu le jour, notamment en Ile-de-France, PACA, à Strasbourg (avec l’ENA, l’INET et l’Ecole de design), aux ministères de l’Economie, de l’Education nationale…

Consulter le Power Point de l'exposé de Françoise Waintrop  http://www.territoria.asso.fr/

 

 

Vocabulaire de l’innovation

Au JORF n°0283 du 7 décembre 2018 est paru le texte n°102 qui fixe le « vocabulaire de l’innovation ». Pendant 7 semaines le blog va reprendre les termes et définitions adoptées ainsi que leurs équivalents en anglais.

A quand un vocabulaire de l’innovation publique ?

7) Innovation par l’offre

 Abréviation : IO.

 Forme développée : innovation portée par l’offre technique.

 Domaine : Économie et gestion d’entreprise-Recherche.

 Définition : Innovation proposée sur le marché, qui résulte d’une découverte scientifique ou d’un progrès technique.

 Voir aussi : innovation continue, innovation de rupture, innovation incrémentale, innovation inversée, innovation ouverte, innovation par la demande.

 Equivalent étranger : innovation push, technology push. 

 

Les chiffres de la semaine

 

Quelques chiffres clés de 2018 : 

– 110 millions d’euros sur trois ans pour créer 300 Fabriques des territoires
– 28 milliards d’euros issus des fonds européens coordonnés par le CGET, autorité de gestion interfonds, dans le cadre de la programmation 2014-2020
– 10 milliards d’euros pour le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU)
– 8 500 associations financées et 27 500 actions en faveur des habitants des quartiers
– 1 350 maisons de services au public créées sur tout le territoire au 1er janvier 2019
– 13 000 projets recensés sur carrefourdesinnovationssociales.fr
– 1 200 conseils citoyens impliqués dans l’élaboration et le déploiement des contrats de ville et dans les projets de renouvellement urbain
– 31 milliards d’euros apportés par l’État, les régions et autres collectivités sur la période 2015-2020 pour les contrats de plan État-Région
– 435 contrats de ville en cours
– 5 milliards d’euros pour redonner de l’attractivité et du dynamisme à 222 villes moyennes

Consulter le rapport

AGENDA

 

26 avril : 2ème édition de la journée des femmes élues du Grand Ouest, Nantes Contact

21 au 23 mai : Conférence annuelle d'Energie Cities, Heidelberg (Allemagne) Contact

22 mai : Le photovoltaïque en milieu urbain, Engie  Paris Contact

7 et 8 juin : Colloque international "La cartographie de la flore, un outil au service des politiques publiques de la biodiversité" Nantes Contact

13 et 14 juin : Congrès de Villes de France, Albi Contact

2 juillet : Conférence-débat "Economie circulaire: nouveau prisme pour l'aménagement des ville, Paris  Contact

 

Commenter cet article