L'actu innovante de la semaine 49 : économie circulaire, qualité d'accueil, open data, périurbain, centres-villes et art urbain...

4 Décembre 2016, 17:44pm

Publié par Territoria le Blog

L'actu innovante de la semaine 49 : économie circulaire, qualité d'accueil, open data, périurbain, centres-villes et art urbain...

Trente-six nouvelles actions inspirantes pour notre sélection de la semaine, avec les lauréats des trophées de l'économie circulaire, de la qualité de l'accueil et de la relation avec les usagers, de l'open data pour les territoires, des centres-villes et des coeurs de métropoles, de l'innovation périurbaine ... Avec pour conclure le Prix national de l'Art urbain, qui distingue notamment la Ville d'Autun, décidément à l'honneur après son récent Prix spécial du jury Territoria.

Sept acteurs de l'économie circulaire à l'honneur

L'institut de l'économie circulaire a pour ambition de "fédérer et impliquer tous les acteurs et experts concernés dans une démarche collaborative" et, notamment, de "mutualiser les compétences et ressources, de manière à mener des réflexions collectives sur les sujets associés à l'économie circulaires". Dans cet esprit, les Trophées de l'économie circulaire qui viennent d'être décernés à Lyon à l'occasion du Salon Pollutec, distinguent "des initiatives enthousiasmantes" et veulent contribuer à la diffusion "des savoir-faire et des bonnes pratiques". Sept acteurs de l'économie circulaire ont ainsi été distingués. Dans la catégorie Collectivités : la Région Bretagne pour sa stratégie régionale construite autour de huit projets pilotes. Catégorie Entreprises de transition : le Groupe SEB pour son programme de développement durable autour notamment de la "réparabilité". Catégorie Entreprises circulaires : Stimergy pour ses propositions de recyclage de la chaleur des serveurs informatiques. Catégorie Associations : Idée Alsace pour sa dynamique de réseau d'entreprises engagées dans le développement durable. Catgorie Enseignement : le Conseil national des professionnels de l'automobile (CNPA) pour la création d'une licence professionnelle "recyclage automobile". Catégorie Nouvelles technologies : la start-up Co-Recyclage.com pour sa plateforme proposant des solutions de recyclage tant aux particuliers qu'aux professionnels. Coup de coeur du jury : Morphosis pour son activité l’extraction et d’affinage des métaux rares et précieux issus principalement des équipements électriques et électroniques en Europe. En savoir plus sur l'Institut de l'économie circulaire

Qualité d'accueil : le baromètre 2016 d'AFNOR...

Pour la 5ème année consécutive, le groupe AFNOR a réalisé son baromètre auprès des collectivités volontaires de plus de 2 000 habitants (villes, conseils départementaux et intercommunalités), au nombre de 203 pour cette édition 2016. Les résultats proposent une mesure de la perception réelle des usagers à l’égard de la qualité de l’accueil de leurs services publics. Ainsi, 525 "citoyens mystères" ont mis à l’épreuve leurs services, selon des critères issus principalement des référentiels de certification Qualiville, Marianne et Accueil service public local. En 2016, la qualité de prise en charge de l'usager, tous canaux confondus, s'améliorer d'un point et demi, atteignant 68,9% contre 67,4% en 2015. Ce score est particulièrement honorable pour les villes (69,7 %), les départements étant quant à eux une nouvelle fois en retrait. A noter une amélioration constante des canaux de contact à distance (courriel et courrier) qui atteignent enfin des taux de réponse corrects. A contrario, le baromètre signale une baisse sensible de la qualité de l’accueil physique. Huit collectivités ont été particulièrement performante dans leur qualité d'accueil et ont été distinguées à ce titre par AFNOR (lire ci-dessous). Consulter le détail des résultats du Baromètre d'AFNOR

... et sept collectivités sur le podium de la relation avec les usagers

Les trophées du groupe AFNOR sont décernés à des collectivités dont des "citoyens-mystères" testent la qualité des services publics. Démarches administratives, demandes de renseignements sur les services scolaires, d’inscription, formulation d’une réclamation… Ce panel de testeurs a mis à l’épreuve, de façon inopinée et anonyme, les services des communes, départements et intercommunalités participantes sur la base de 150 critères, et cela de multiples façons : visites du site internet, envois de courriels et de courriers postaux,  appels téléphoniques et bien entendu visites physiques. Ce dispositif permet de reproduire les demandes les plus courantes des citoyens pour mesurer objectivement, le traitement de leurs demandes et la qualité du service rendu. Chaque "citoyen-mystère" est un enquêteur professionnel, natif ou résidant dans la collectivité, préalablement formé. En voici le palmarès. Villes de plus de 100 000 habitants, Montpellier (Hérault). Villes entre 50 et 100 000 habitants, Limoges (Haute-Vienne). Villes entre 20 et 50 000 habitants, Vertou (Loire-Atlantique). Villes entre 10 et 20 000 habitants, Meylan (Isère) et Vaux-le-Pénil (Seine-et-Marne) ex-aequo. Villes entre 5 et 10 000 habitants, Saint-Julien-de-Concelles (Loire-Atlantique). Villes de 2 à 5 000 habitants, Xertigny (Vosges). Conseils généraux, Moselle. Intercommunalités, Communauté de Communes du Bassin de Pompey (Meurthe-et-Moselle). En savoir plus sur la méthodologie du groupe AFNOR

Les premiers Trophées de l'Open Data pour les territoires

Organisés par La Gazette des Communes et Opendata France, les premiers "Trophées de l'Open Data pour les territoires" viennent d'être décernés pour "récompenser les collectivités locales, administrations d'Etat, établissements publics, collectifs citoyens et associations ayant entrepris des initiatives de valorisation des données publiques : création de portails, standardisation, volume de publication, enrichissement des données, animation des acteurs, formation, réutilisation des données, gouvernance, etc.". Ils distinguent "les meilleures initiatives de l'année mais aussi celles qui s'inscrivent dans une démarche  durables d'ouverture des données publiques". Cinq projets ont été récompensés : "Grand-Poitiers Open Data" développé par la Communauté d'agglomération du Grand-Poitiers (meilleure démarche globale) ; "Open Data 93"  développé par la Conseil départemental de Seine-Saint-Denis (meilleure initiative 2016) ;  "Open Data Lab"  développé par le SGAR Occitanie et Toulouse Métropole (meilleur accompagnement dans l'ouverture des données) ; "Data BZH" développé par un collectif breton (meilleur accompagnement dans la réutilisation des données) ; "Open data des Hauts-de-Seine"  développé par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine (meilleur projet de long terme) ; "ScanR" développé par le Secrétariat d'Etat à l'enseignement supérieur et à la recherche (Prix coup de coeur du jury). En savoir plus sur Opendata France, l'association des collectivités engagées dans le mouvement Opendata

Cinq initiatives périurbaines récompensées

Aboutissement d'une campagne nationale lancée en juin par le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) pour "valoriser des initiatives locales et montrer la capacité d'innovation des territoires périurbains", le Prix de l'innovation périurbaine entend également récompenser "leur capacité à essaimer dans d'autres territoires". Cinq projets viennent ainsi d'être distingués par Jean-Michel Baylet, ministre de l'Aménagement du territoire et de la Ruralité, parmi les 211 dossiers proposés par des collectivités, des associations, des entreprises, des services de l'Etat ou des particuliers. Catégorie "Vivre ensemble, cohésion sociale et culture" : les "Refuges périurbains" de la métropole bordelaise. Catégorie "Mobilités, service au public et outils numériques" : le service d'autopartage porté par la municipalité de Tinchebray-Bocage (Orne). Catégorie "Usages des sols, modes d'habiter et transition énergétique" : l'association du pôle végétal Loire-Maine développée sur les communes de Sainte-Gemmes-sur-Loire et Les Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire).  Catégorie "Emploi, développement économique et mode de travail" : le groupement industriel "Ardennes Design industries" fondé sur la commune de Douzy (Ardennes). Catégorie "Gouvernance, démocratie locale et participation citoyenne" : le Périurbain Park porté par l'association des Planteurs volontaires (Métropole européenne de Lille). En savoir plus sur le Lab Périurbain du ministère de l'Aménagement du territoire et de la Ruralité

Sept Trophées des centres-villes et des coeurs de métropoles

L'association Villes de France en a fait un de ses chevaux de bataille, diffusant un manifeste pour "Faire vivre le coeur des villes" en mars dernier à l'occasion d'un de ses Rendez-vous de l'intelligence locale. Tout naturellement, elle était donc partenaire des premiers Trophées des centres-villes et des coeurs de métropoles, co-organisés par Le Courrier des Maires et La Gazette des Communes. Sept collectivités ont ainsi été distinguées ce 29 novembre, pour "récompenser et mettre en valeur les bonnes pratiques de redynamisation des centres-villes et favoriser la rencontre entre acteurs publics et privés, clé de la réussite dans ce domaine". Catégorie "Vie économique et commerce de proximité" : Cran-Gevrier (74) avec son opération "La ville qui voit Cran pour ses commerces". Catégorie "Meilleur projet 2016" : Châlons-en-Champagne pour son projet "Réinventer le centre-ville".  Catégorie "Villes de 2500/25000 habitants" : Saint-Flour pour son projet global de revitalisation. Catégorie "Villes de 25000/100000 habitants" : Le Grand-Cahors pour son opération "Cahors coeur d'anglo" et Epinay-sur-Seine pour son programme de renouvellement urbain. Catégorie "Villes de plus de 100000 habitants" : Amiens. Coup de coeur du jury : Bertry pour la réhabilitation du bâtiment d'une ancienne brasserie en maison pluridisciplinaire de santé et pour sa "braderie-brocante monstre". En savoir plus avec Villes de France
 

La promotion 2016 du Prix national de l'art urbain

L'Association pour la promotion de l'art urbain, dit "Séminaire Robert-Auzelle", a pour vocation de "promouvoir l'enseignement de l'art urbain et de l'éthique  du cadre de vie, pour améliorer la qualité de vie et la qualité du cadre de vie des habitants". Il organise notamment le Prix national de l'art urbain qui s'adresse aux maîtres d'ouvrage publics et privés afin de "valoriser des opérations d'aménagement remarquables par leur méthode d'élaboration et la qualité de leurs réponses". Sensible aux relations entre maîtrise d'ouvrage, maître d'oeuvre et usagers, il entend réaliser par là "un travail de pédagogie par l'exemple". L'édition 2016  du concours avait pour thème : "Mettre en valeur l'espace public, bien commun des citoyens". Ont été récompensés : Autun (71) pour l'aménagement des espaces publics du quartier de Saint-Pantalon ; Château-Landon (77) pour son opération d'accessibilité et de requalification en site patrimonial ; Ronchamp (70) pour l'aménagement à vocation multiple d'une enclave usinière ; Saint-Herblain (44) pour l'aménagement du Parc de la Savèze ; Virey-le-Grand (71) pour la valorisation de son coeur de village (photo). En savoir plus sur l'Association pour la promotion de l'art urbain et découvrir la fiche technique de chacun des six lauréats